French (Fr)facebooktwitter
Haiti
A propos du portail

 

Le Centre Régional d'Information sur les Catastrophes pour l'Amérique Latine et les Caraïbes (CRID) , en coopération avec la Bibliothèque Nationale de Médecine des États Unis (National Library of Medicine) (NLM) et l'Organisation Panaméricaine de la Santé (Pan American Health Organization) (PAHO) a développé cette collection électronique spécifique sur la prévention des catastrophes d'activité de préparation et de réponse en Haïti.

Le contexte

Le plus fort tremblement de terre en Haïti depuis plus de 200 ans, d'une magnitude de 7.0 sur l'échelle de Richter, a secoué la nation appauvrie des Caraïbes, le 12 janvier 2010, en fin d'après-midi. L'épicentre a été localisé dans la province ouest, à 17 km au sud-ouest de la capitale d'Haïti, Port-au-Prince, qui a subi des dommages importants. Les villes voisines de Carrefour et Jacmel et d'autres secteurs à l'ouest et au sud de Port-au-Prince ont été aussi affectés et la ville de Léogâne a annoncé que 80 % de ses structures ont été détruites.

L'impact humain a été considérable dans un pays marqué par un fort taux de pauvreté (avant le séisme, environ 67% de la population vivait avec moins de 2 dollars américains par jour). Environ 2 millions de personnes, représentant 20% de la population, ont été directement touchées. Plus de 220.000 personnes ont perdu la vie et plus de 300.000 ont été blessées. Des milliers de personnes ont encore besoin d'un soutien psychologique ou d'un encadrement psychosocial. Environ 1,3 millions de personnes ont vécu dans des abris temporaires durant des mois à Port-au-Prince, région métropolitaine, après le séisme et plus de 500.000 personnes ont quitté les zones sinistrées pour chercher refuge dans le reste du pays. La communauté internationale a organisé une réaction massive face à cette catastrophe.

Les initiatives

Renforcer la capacité des institutions gouvernementales et nationales d'Haïti pour prendre en charge la reconstruction est essentielle, comme de s'assurer que le soutien de la communauté internationale sera approprié, stratégique et aligné sur les priorités du gouvernement.

C'est dans ce sens, que l'Organisation Panaméricaine de la Santé (OPS) , en collaboration avec la Bibliothèque Nationale de Médecine des États Unis (NLM) et le Centre Régional d'Information sur les Catastrophes pour l'Amérique Latine et les Caraïbes (CRID) , travaillent à cette initiative spéciale avec deux objectifs importants : fournir des informations sur la santé et les catastrophes et soutenir la gestion des connaissances au gouvernement d'Haïti et de faciliter la collecte, l'organisation et la diffusion d'informations techniques et opérationnelles sur l'urgence et ses conséquences médicales et de santé publique.

Le projet actuel s'appuie sur les résultats et les réalisations de la NLM, la PAHO et les activités du CRID dans les Amériques, au cours de la dernière décennie, en particulier de la « culture » de gestion de l'information en cas de catastrophe laquelle a commencé à se développer en raison d'initiatives, y compris celles prises en charge par la Bibliothèque Nationale de Médecine des États Unis pour améliorer l'accès à l'information sur la santé et les catastrophes dans les pays de l'Amérique Centrale.

Principaux Objectifs

Les principaux objectifs de ce projet sont d'identifier, de collecter et de faciliter l'accès à l'échange et à la diffusion des informations qui peuvent aider le processus décisionnel dans le but de réduire les risques et les catastrophes. Les informations opérationnelles décrivant l'événement et ses conséquences médicales et de santé publique étaient une priorité de la collecte, y compris des évaluations de besoins et des rapports de situation, des cartes et autres outils de prise de décisions opérationnelles ainsi que des directives, des manuels, des ouvrage scientifiques, des documents techniques et des savoirs locaux.

Bénéficiaires directs du Projet

Les bénéficiaires directs de ce projet sont:

  • Les autorités nationales en charge de la santé publique, de la gestion des catastrophes et de la réduction des risques, y compris les secteurs impliqués dans ces activités.
  • Les agences participantes dans le Cluster Santé et dans les organismes mettant à exécution des projets et des actions dans le domaine de la santé.
  • Les utilisateurs directs du réseau d'information au niveau international, national, municipal et communautaire y compris les agences Onusiennes, les organisations, les ONG, les universités, les organismes scientifiques, les médias, ainsi que les utilisateurs individuels.